Vélo : sept cols de légende pour un défi 2.0

88x31
Photo Will_Cyclist/Colle Fauniera

Sept cols à plus de 2000 mètres, 360 kilomètres, 12000 mètres d+, 24 heures maximum. Voilà le problème d’arithmétique que devront résoudre les prétendants au titre de Grand-Maître de la toute nouvelle confrérie des 7 Majeurs. Un défi cyclo-montagnard d’exception, entre France et Italie, qui dépoussière le genre en s’appuyant sur les réseaux sociaux (Strava, Instagram, Facebook) pour établir les homologations. 

Old school les confréries ? Avec le regain d’intérêt pour le vélo et les défis sportifs de longue haleine, ces rassemblements hétéroclites de fondus de kilomètres et de dénivelé reviennent au goût du jour et se mettent à la page. Ainsi, la toute nouvelle confrérie des 7 Majeurs mise tout sur les réseaux sociaux pour établir les homologations. Exit les feuilles de route à faire poinçonner en cours de route, bienvenue à Strava, Facebook et Instagram. “Ce défi est une sorte de “Défi 2.0”. L’homologation s’effectuera via la collecte des données des GPS des participants sur Strava. Les photos prises au sommet de chacun des 7 cols devront également être publiées sur Instagram, Facebook ou Twitter”, a expliqué Patrick Gilles, l’initiateur de ce raid des cimes.

IMG_6734 (1)

Photo ©Olivier Godin/Col d’Izoard

Une troisième voie entre une pratique cycliste purement compétitive et le cyclotourisme contemplatif.

A l’origine également de l’association Cyclosportissimo (le site est une mine pour tous les amateurs de cyclisme longue distance) et du team éponyme, cet inconditionnel de la vallée de l’Ubaye, a cherché, en créant ce défi, à ouvrir une troisième voie entre une pratique cycliste purement compétitive et le cyclotourisme contemplatif. “Je suis toujours en quête de nouveaux horizons, de nouveaux challenges qui sortent de l’ordinaire tout en restant humains et accessibles. Sur les 7 Majeurs, les adeptes d’efforts au long cours devraient trouver leur compte, tout comme les amoureux des beaux paysages de montagne qui seront comblés en traversant les plus beaux secteurs des Alpes du sud : Ubaye, Briançonnais, Queyras, Piémont, Mercantour…”

Raid-des-7-Majeurs-Itinéraire-Strava

On reste sur du grandiose, du spectaculaire, du monumental…

Côté parcours, en revanche, pas question de se démarquer de la bonne vieille recette qui a fait ses preuves. On reste sur du grandiose, du spectaculaire, du monumental… Jugez plutôt : Vars (2108 m), Izoard (2360 m), Agnel (2744 m), Sampeyre (2284 m), Fauniera (2481m), Lombarde (2350 m), Bonette (2715 m) autant de monstres sacrés sur les pentes desquelles s’est écrite la légende du cyclisme et qui donnent à rêver (ou à frémir !) à tous les amateurs de longues chevauchées en altitude.

14934599272_c1bcfc2f3f_k

88x31
Photo Will_Cyclist/Col de la Lombarde

Un raid fidèle à l’esprit de la montagne, majestueux et démesuré.

Au final, Patrick Gilles a tracé un raid fidèle à l’esprit de la montagne, majestueux et démesuré, qui déroule ses lacets entre France et Italie sur 360 km et 12000 mètres de dénivelé positif. “Le parcours pourra être effectué dans les deux sens sans qu’il ne soit  obligatoire de partir de Jausiers, la ville que j’ai retenue comme point de départ. Chacun est libre de s’organiser comme il le souhaite. La seule obligation étant de faire valider la réalisation de la totalité de l’itinéraire via les réseaux sociaux”, a précisé l’initiateur du défi.

IMG_6473 (1)

Photo ©Olivier Godin/Col de la Bonette

Sur de telle distance et avec un tel dénivelé, il faut apprendre à maîtriser ses émotions.

Les tentatives s’échelonneront donc librement entre juin et octobre, sous réserve de l’ouverture des cols. Les candidats ayant triomphé du parcours en moins de 24 heures pourront prétendre à intégrer la confrérie avec le rang suprême de Grand-Maître. Le titre de Maître sera attribué aux cyclistes ayant relevé le défi en moins de 48 heures et celui de Membre à ceux ayant gravi chacun des 7 géants au cours de la même année. “Pour arriver au bout, il faudra bien se connaître et avoir à l’esprit que sur un tel parcours montagnard les conditions météo peuvent changer radicalement d’une vallée à l’autre”, a souligné Patrick Gilles. “Je serais tenté de dire que le “conditionnement “ psychologique est essentiel. Sur de telle distance et avec un tel dénivelé, il faut apprendre à maîtriser ses émotions car on connaît forcément des moments d’intense euphorie comme des passages beaucoup plus difficiles. Ensuite, il y a bien entendu toute la préparation physique car on ne se lance pas dans un tel défi la fleur au fusil !”

IMG_6708 (1)

Photo ©Olivier Godin/Col d’Izoard

Montant de l’inscription 10 euros seulement dont 5 seront reversés à l’association ELA. Une somme qui donne le droit de figurer au tableau d’honneur de la Confrérie des 7 Majeurs et à intégrer le club des 7 Majeurs sur Strava. Un diplôme numéroté sera également remis à chaque cyclo ayant réalisé l’itinéraire. Un maillot finisher collector est par ailleurs à l’étude.
Pour ma part, pas impossible, que j’aille risquer mes roues sur les pentes de ces cols mythiques au mois de juin. Sur le lot, quatre manquent à mon tableau de chasse. L’occasion est trop belle d’aller enrichir ma collec’. Vous avez dit moins de 24 heures ? Chiche !

Plus d’infos sur le site de la confrérie ou sur sa page Facebook.

14,573 total views, 0 views today

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *